Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Nos Images

Liens Externes

Nouvelles

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt!

Samedi le 11 octobre dernier a eu lieu la régate annuelle à « Contre-Courant » au club d'aviron de Boucherville. La course était chapeautée par Alexandra Capone, conseillère municipale, et Francine Leclerc, attachée parlementaire de Nathalie Roy, qui représentait cette dernière.

 C'est ce que je me suis dit quand mon réveil a sonné à 5h samedi dernier... Habituellement, pour les rameurs récréatifs comme moi, l'entraînement commence à 9h, pas 6h! Mais une fois n'est pas coutume, et c'est avec la promesse d'un bon thé chaud que je réussis à sortir du lit.

 Arrivée au club d'aviron de Boucherville à 6h, les premiers bénévoles s'affairent déjà à mettre en place le site. Les rameurs des autres clubs commencent à arriver avec leur remorque qui transportent les bateaux. Tous les clubs du Québec et quelques clubs de l'Ontario sont présents. Ça en fait du monde et des bateaux! D'ailleurs c'est assez inusité de voir les équipages traverser le boulevard Marie-Victorin avec leur bateau (qui peut mesurer jusqu'à 17 mètres pour un bateau de 8 personnes).

 Vers 8h, les arbitres et la garde côtière sont maintenant prêts et le départ est donné pour la première division de participants, soit les skiffs homme et femme. Je les admire parce que ce n'est pas facile de garder un rythme très rapide pendant 4,5 km, encore moins quand on est seul dans son bateau! L'entraînement paie bien pour les athlètes de Boucherville : Max Button, Jean-François Taillon, Dominique Paiement, Virginie St-Sauveur, Sonia Martineau et Marianne Lévesque se démarquent.

 Je course dans la deuxième division, catégorie quatre de couple féminin (donc quatre rameuses). J'occupe la position bow, c'est-à-dire qu'en plus de ramer, je dois diriger mon équipage. Il faut faire attention aux bouées : si on passe à côté, on aura une pénalité! Le départ est donné dans le chenal des îles-de-Boucherville. On se dirige ensuite vers Varennes, puis près de l'église de Boucherville, un énorme virage nous attend. C'est là que commence la section à contre-courant. C'est là aussi que mes muscles se mettent à me supplier d'arrêter bientôt (il reste encore la moitié du parcours, ouf!) Heureusement que nous avons des encouragements des spectateurs! Un peu plus de vingt minutes après le départ, nous entendons enfin la trompette des arbitres qui signale que nous venons de franchir la ligne d'arrivée. Quel soulagement et surtout quelle fierté d'avoir relevé le défi!

 D'autres athlètes de Boucherville se sont illustrés lors de cette régate : le quatre de pointe de Mario Patenaude, Ariel Sanchez, Jean-François Taillon et Max Button (barreuse : Clarence Therrien) et le double des sœurs Marianne et Marjolaine Lévesque.

 Le club d'aviron tient à remercier tous ses commanditaires et ses nombreux bénévoles.

 

L'aviron votre passion...

150 ans d'aviron au Québec,  collectif sous la direction de Marie Gareau

 

{youtube}StgYFtBTYgI{/youtube}

 

Championnats ERA

 

L’or pour les 2 grands équipages de l’équipe élite du club d’aviron de Boucherville.

 

 

 

Le samedi 5 juillet dernier se déroulait le championnat annuel de l'Association de l'est du Canada d’aviron (Eastern Rowing Association championship) au bassin olympique situé sur l’île Notre-Dame. Les athlètes de Boucherville ont encore une fois, su se démarquer parmi tous les clubs présents en réalisant de très belles performances. Toutefois, les deux grands équipages du quatre de pointe sénior composé de Jean-François Taillon, Max Button, Mario Patenaude et Hubert Blouin et du quatre de couple sénior, composé de Marianne et Marjolaine Lévesque, Rosalyn Dunkey et Katia Stinson-Sauvageau ont remporté la médaille d’or. Bravo à tous ces athlètes qui savent si bien nous représentés !

 

 

C’est l’aviron qui nous mène, mène, mène…

Si vous vous promenez le long du fleuve sur le boulevard Marie-Victorin à Boucherville, par un beau matin de juillet, vous aurez sans doute la chance de voir des dizaines de jeunes de 10 à 12 ans s’activer sur le quai du club d’aviron. Ils sont là, avec leurs chandails multicolores, tantôt, transportant les bateaux, tantôt déposant les rames, toujours encadrés par leurs moniteurs, ceux-là même qui s’entrainent au lever du soleil avec leurs partenaires de l’équipe élite.

 

Ils sont beaux à voir ces jeunes, vêtus de la veste de sécurité obligatoire, qui se préparent à embarquer dans ces longues embarcations,  simplement pour le plaisir de s’amuser sur l’eau tout en apprenant à leur façon et à leur rythme les rudiments de l’aviron. Alicia, une passionnée de l’aviron, malgré son jeune âge me l’a dit. Elle aime l’eau, elle aime bouger et elle aime faire de l’exercice. Suggéré par les parents, ces jeunes arrivent en début de camp sans trop savoir ce que c’est. La première journée, les voilà sur l’eau, essayant tant bien que mal de faire avancer ces gros bateaux de 8 places. Au bout de quelques jours, ils seront placés dans de plus petites  embarcations mais, cette fois-ci,  en solo ou en double!

 

C’est tout un défi pour le club d’aviron de réussir à mettre sur l’eau une vingtaine de jeunes! Heureusement, l’équipe de moniteurs est nombreuse et expérimentée! Christian Hardy-Cardinal est responsable cette année de ces camps offerts par la ville. Rameur expérimenté, Christian a presque terminé sa formation en sauvetage, a fait du scoutisme pendant de nombreuses années et a suivi  son cours de premiers soins. Que demander de plus! À la fois ferme et rassurant, il se promène dans sa chaloupe de surveillance  encourageant et stimulant sans cesse nos jeunes rameurs. On devine que Christian adore les jeunes!  Il n’est pas seul! Deux autres monitrices sont installées dans une autre chaloupe. Ces moniteurs s’assurent à tout instant du bien-être et de la sécurité de leurs jeunes.

 

Le travail n’est pas seulement sur l’eau. Plusieurs autres moniteurs, restés sur le site, aideront les rameurs à transporter les équipements et à leur offrir une collation bien méritée.

 

Équipés de bouteilles d’eau, de casquette et de crème solaire, les enfants des camps de jour sont entre bonne main tout au long de ces heures passés sur l’eau.  Contrairement à la croyance populaire, l’aviron n’est pas qu’un sport de compétition,  il permet de s’amuser et d’avoir accès à un merveilleux plan d’eau durant toute la saison estivale.

 

Championnats canadiens scolaires 2014

D’excellents résultats pour le club d’aviron de Boucherville aux championnats canadiens scolaires!

 

Boucherville, le 9 juin 2014 - Plusieurs rameurs élites du club d’aviron de Boucherville se sont illustrés aux championnats canadiens scolaires qui se déroulaient du 6 au 8 juin derniers, à St. Catharines en Ontario. En effet, 10 bateaux sur les 11 présentés dans les différentes courses ont atteint les demi-finales.  Par la suite, Marjolaine Lévesque, étudiante au collège Saint-Paul, a ravi la troisième place dans le simple poids léger, grâce à un sprint final qui lui a valu la médaille de bronze avec seulement .09 secondes devant la quatrième place! Elle a aussi terminé sixième dans la finale poids lourd, un exploit vu son petit gabarit. Marilyse Dubois, étudiante au collège Montmorency, s’est également démarquée en obtenant une médaille de bronze en simple poids lourd.

 

Compte tenu d’une préparation abrégée de nos athlètes sur l’eau due à un printemps tardif, l’entraîneur Vincent Côté est très satisfait de la performance de ses athlètes. Ces résultats augurent très bien pour la saison d’aviron.

 

De plus, les programmes d’initiation vont bon train! De nombreux adultes ont suivis les cours et poursuivent la saison dans le programme estival du groupe adultes sportifs. Il reste quelques places pour le mois de juin et le programme se poursuivra tout au long des mois de juillet et août.

 

Par ailleurs, les camps de jour débuteront sous peu. Cette année, le club offre 3 types de camps pour les jeunes de plus de 10 ans : introduction à la compétition, aviron-voile et aviron-natation.